2 ans de cup, le bilan

Santé
2 ans de coupe menstruelle: le bilan - - Slow life & Happiness - www.slowlifeandhappiness.fr

Je sais à quel point les règles peuvent encore être un sujet tabou, mais puisque non, les règles ne sont pas sales, oui c’est quelque chose de naturel, on va balayer un peu les tabous! Je suis passée à la cup -ou coupe menstruelle depuis deux ans, je suis vraiment ravie de mon choix alors j’ai décidé de partager mon bilan avec vous.

Pourquoi être passée à la cup?

A vrai dire, plusieurs raisons m’ont poussée à abandonner les tampons pour passer à la cup:
D’abord, les traces de substances toxiques qu’on peut trouver dans les protections hygiéniques classiques. Depuis plusieurs années, des études sortent assez régulièrement et mettent en évidence la présence de dioxines, de pesticides et autres produits chimiques. 60 millions de consommateurs a d’ailleurs publié une étude comparative dans l’un des numéros de début d’année qui montre que même certaines marques bio ne sont pas irréprochables. Difficile de savoir dans quelle mesure ces produits sont dangereux, mais le fait que les marques ne soient pas transparentes sur la composition ne m’inspire pas spécialement confiance…
Ensuite, une femme utilise 100 à 150 kg de protections au cours de sa vie, ces protections ne sont pas biodégradables et mettent plusieurs centaines d’années avant de disparaître. Multiplié par le nombre de femmes sur terre, ça fait quand même une sacrée quantité de déchets.
Et pour finir, le côté économique de la question. Mon porte-monnaie est ravi de cette acquisition: une trentaine d’euros pour la cup que j’utilise depuis 24 mois contre 5 à 6€ le paquet de protections mensuel, je vous laisse faire le calcul!

En bref

2 ans de coupe menstruelle: le bilan - - Slow life & Happiness - www.slowlifeandhappiness.frLa première fois, pas facile, d’ailleurs je vous conseille de la mettre hors période de règles pour vous entraîner avant le premier cycle. Une fois qu’on a pris le coup, ça va tout seul et c’est un jeu d’enfant. Côté entretien, rien de sorcier non plus, il faut la stériliser une fois par mois et bien vider et bien la nettoyer à l’eau claire toutes les 12 h maximum pendant les règles.

Il y a eu, pendant un moment, des rumeurs au sujet de la cup et des stérilets. Pour ma part, je n’ai eu aucun souci et dans mes recherches j’ai surtout trouvé des articles qui réfutent le lien entre cup et perte de stérilet, à condition que la cup soit bien utilisée).

Bilan?

Côté santé, c’est un premier pas: une première source de perturbateurs endocriniens et autres cochonneries d’éliminée, une première étape.
Côté écologie, de la même façon, c’est un premier pas vers le défi zéro déchet -j’y reviendrai- et je suis en accord avec moi-même.
Côté économies, rien de plus que ce que j’ai déjà mentionné: une jolie économie annuelle dans le budget hygiène.

Par contre, ce que je ne savais pas encore au moment où j’ai sauté le pas, c’est à quel point ça allait changer ma vie! Jusqu’ici, les règles c’était casse-pieds: traverser l’open-space avec un tampon à la main en pleine journée, chercher des WC régulièrement pendant un week-end touristique… En plus de ça, la cup se fait tellement discrète qu’on l’oublierait presque. En définitive, en plus d’être plus pratique que ce que j’utilisais jusque là, c’est aussi beaucoup plus confortable.

Tout cela étant dit, je pense qu’il me faut quand même souligner le fait que si je suis absolument convaincue par l’utilisation de la cup, elle n’est probablement pas faite pour tout le monde: certaines continueront à trouver ça sale, à être mal à l’aise avec l’idée, elle peut ne pas être adaptée au corps de certaines autres… Mais quoi qu’il en soit, réfléchir et remettre en cause ce que l’on utilise, quelle que soit l’alternative que l’on choisit en définitive, ne peut être que bénéfique.

Retrouvez cet article plus tard en l’épinglant sur Pinterest!

2 ans de coupe menstruelle: le bilan - - Slow life & Happiness - www.slowlifeandhappiness.fr

Article précédent
Article suivant

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :